On aimerait parfois ne pas avoir à remonter à la maison après avoir vidé son bioseau dans son composteur partagé préféré pour aller directement faire des courses ou vaquer à d’autres occupations…. C’est à partir de ce questionnement qu’est né le biosac,  un prototype de bioseau proposé par une étudiante dans le cadre du concours design zéro déchet organisé par le Syctom.

Depuis 7 ans, le Syctom organise chaque année avec les écoles de design d’île-de-France, le concours design zéro déchet. Il y a 3 ans, la thématique abordée par les étudiants était le compostage.

Sandie Traverse, étudiante au Lycée François Mansard de Saint-Maur-des-Fossés, a reçu le prix spécial du Syctom pour son projet « Biosac ». Il s’agit d’un sac cabas pliable ciblant au départ le compostage de quartier. Il permet aux personnes d’amener leurs déchets alimentaires au composteur de quartier. Son système léger, pliable et imperméable lui permet d’être mis facilement dans un sac à main. Du fait de son faible encombrement, les personnes n’ont pas besoin de repasser chez elles déposer le bioseau vide. Son design a été voulu esthétique et pratique. De plus, le biosac se déclipse entièrement pour devenir une nappe sur laquelle on épluche directement ses fruits et légumes. Il permet ainsi de faciliter le geste d’éplucher et d’apporter ses déchets alimentaires.

2000 prototypes du biosacs ont été fabriqués.  Vous souhaitez le tester et nous donner votre avis ? Ecrivez-nous à jecomposteenville.syctom@gmail.com

Partager l'article...
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin