Jean Pain s’installe avec sa femme dans le Var dans les années 60. Il est en charge du Domaine des Templiers où les broussailles sont dangereuses à cause des incendies et la garrigue alentour est par ailleurs relativement pauvre. De ces deux inconvénients va naître une opportunité grâce à ce qu’on appelle parfois  la méthode de compostage Jean Pain.

Cette méthode consiste à broyer puis à mouiller cette matière très ligneuse, à en faire des meules qui vont chauffer fortement et longtemps et se transformer en un excellent compost qui lui permis de cultiver de superbes légumes gourmands comme les tomates ou les courges dans ce terrain aride.

Mais Jean Pain, l’astucieux, ne s’arrêtait pas là. Il profitait de la chaleur produite par les bactéries dans sa pile en y installant un tuyau dans lequel de l’eau circulait… jusqu’à ses radiateurs, un chauffage central qui ne lui coûtait rien. Encore plus astucieux, au milieu de la meule il installait une sorte de grosse cocote minute remplie de biodéchets, en fait un mini méthaniseur dont il utilisait le gaz produit pour alimenter le moteur de sa 2 CV !

Une vidéo (en allemand sous-titré en anglais) permet de se rendre compte du process : partie 1 et partie 2.

Partager l'article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin