L’ADEME a mené en 2020 une enquête permettant de faire un bilan des pratiques de gestion domestique des biodéchets et en particulier des déchets alimentaires. Cette enquête s’est intéressée notamment à la pratique du compostage (type de déchets concernés, ancienneté de la pratique, …), aux moyens utilisés pour composter (composteur individuel, collectif…), aux motivations et freins à cette pratique comme aux éventuelles modifications de pratique liée à la crise sanitaire.

Les principaux enseignements de cette étude sont les suivants :

  • Pour près d’un Français sur deux le tri et le compostage sont des gestes essentiels.
  • 34% des interrogés compostent leurs déchets alimentaires contre 25 % en 2008.
  • 98 % des personnes qui compostent le font régulièrement (au moins une fois par semaine).
  • 74 % des personnes qui compostent le font dans un bac en bois ou en plastique dans le jardin, 25 % en tas dans le jardin, 4 % dans un site de compostage partagé et 3 % en utilisant un lombricomposteur.
  • Le compostage partagé pourrait être plus largement pratiqué par ceux qui ne compostent pas s’il était mieux connu et mis en place par la collectivité (37 %), si un dispositif de compostage partagé était mis en place (34 %) ou si la collectivité mettait à disposition un composteur individuel (26 %). Parmi ceux qui ne compostent pas 19% refusent catégoriquement de faire du compostage.

Les résultats de l’enquête sont à lire in extenso ici.

Partager l'article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin