Le compost peut s’utiliser toute l’année mais on va notamment l’utiliser à deux périodes pour des vertus différentes : au printemps et en été pour son effet fertilisant, et en automne pour améliorer la structure du sol. Découvrons comment utiliser le compost (mûr) au printemps.

Au jardin :

  • Déposez une fine couche au sol, donner un coup de griffe ou de râteau pour l’incorporer légèrement aux premiers centimètres du sol (en automne comme au printemps).
  • Etalez une couche entre les rangs de légumes et petits fruitiers en place
  • Pour la régénérer, « semer » du compost sur votre pelouse *

Pour vos plantes d’appartement :

  • Déposez une fine couche au pied de vos végétaux
  • Si vous rempotez ajoutez 1/3 de compost à la terre existante *
  • Mettez une poignée de compost dans votre arrosoir, secouez et arrosez *

Pour les semis (tamisé) :

  • Ne semez pas dans du compost pur qui pourrait abimer vos graines mais mais fabriquez un substrat composé de 1/3 compost – 1/3 sable – 1/3 terre (à défaut de sable, 1/3 compost – 2/3 terre) *

Attention,  le compost perd ses qualités avec le temps, utilisez le dans l’année.

* Ne soyez pas un stakhanoviste du tamisage : on a besoin d’un compost tamisé uniquement pour les utilisations mentionnées avec un *. En effet pour l’utilisation principale au jardin les résidus ligneux non décomposés finiront d’être décomposés au sol notamment par les champignons, ce qui aérera votre sol de façon naturelle.

Partager l'article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin