FAQ

Quels Déchets puis-je jeter ?

De nombreux biodéchets peuvent être compostés :
Déchets de cuisine (fruits et légumes abîmés, épluchures, filtre à café, coquilles d’œufs, restes de repas à bases de fromage, sachets de thé, etc…)
Déchets de jardins (mauvaises herbes non montées en graines, branchages de petites tailles, tontes de gazon, tailles de haies, etc …)
Déchets de maison (sciures de bois non traités, cendres de bois, journaux, essuie-tout, etc …)

peut-on mettre des mauvaises herbes dans le composteur ?

Oui, à condition que les mauvaises herbes ne soient pas montées en graine. Si la température du compost dépasse les 65°, les graines sont détruites. Mais, cette température est rarement atteinte dans un composteur, contrairement à un compostage en tas.

peut-on mettre des restes d’agrumes ?

Les déchets d’agrumes contiennent des produits de traitement qui rendent le fruit presque imputrescible. Si les dépôts sont occasionnels (moins de 5 fruits par jour) en prenant les restrictions adéquates (broyage en petits morceaux) alors vous pouvez mettre vos restes d’agrumes dans le compost.

les coquilles d’oeufs ne se décomposent pas, est-ce normal ?

Oui en effet, les coquilles d’œufs ne se décomposent pas. Leurs usures apportent cependant des éléments minéraux. Un conseil : n’écrasez pas vos coquilles ! Votre compost a besoin d’oxygène et la structure de l’œuf facilite l’aération.

peut-on déposer de cendres ?

Oui, toutes celles provenant de bois secs, non traités. Ce qui exclu celles du charbon (effet herbicide dans le compost), de l’aggloméré, du contre-plaqué, des bois peints ou traités qui, toutes, contiennent des substances toxiques et polluantes.
En revanche, un peu de cendre de bois enrichit votre compost en sels minéraux. Mais en excès, elle peut asphyxier le compost et accélérer la volatilisation de la matière organique sous forme de gaz carbonique. Une poignée de temps en temps sera bien suffisante.

que faut-il faire pour réussir son compost ?

Pour réussir votre compost, il est indispensable de :
– d’équilibrer les déchets dits « secs » et les déchets dits « humides »,
– d’aérer à chaque apport de déchets,
– de vérifier l’humidité du compost.

quand le compost est-il mûr et prêt à l’emploi ?

Le processus de compostage domestique peut prendre de deux mois à deux ans selon les déchets utilisés, la méthode de compostage utilisée et l’effort fourni.
– Un compost est généralement prêt à être utilisé vers 5 à 7 mois.
– Sa couleur noire ou brune, homogène et une bonne odeur d’humus s’en dégage.
– Toutes les matières doivent être décomposées. Si certains morceaux sont trop importants vous pouvez
le passer au travers un tamis.

puis-je utiliser mon compost toute l’année ?

Au printemps :
C’est la meilleure saison pour votre composteur. Le jardin renaît, il y a abondance de déchets végétaux qui proviennent des massifs, des tontes de pelouses, des tailles de haies (à compléter bien entendu par les fermentescibles de cuisine). Il est donc grand temps d’intervenir !
Le composteur va devoir « digérer » tout cela, et il est important de contrôler le taux d’humidité, mais
surtout, assurer une excellente aération pour optimiser cette période de maturation.

En été :
Le gazon ne doit pas être déposé en couches trop importantes.
Laissez-le sécher quelques jours avant de l’intégrer dans le composteur, aérez-le pour qu’il perde son acidité et son humidité, puis mélangez-le avec des branchages fins pour bien aérer les couches. Vous
pouvez ensuite l’utiliser directement en paillage dans le jardin ou au pied des arbres.

A l’automne :
Vous pouvez utiliser le compost en paillis au pied des arbres, arbustes et haies ou comme amendement
rganique, c’est à dire incorporé au sol en grande quantité (couche de 3 à 5 cm) pour rendre le sol plus fertile. Les feuilles mortes qui représentent le plus gros volume de déchets, doivent être bien mélangées avec les dernières tontes, pour éviter un effet de tassement, et faciliter leur décomposition avant l’hiver.

En hiver :
C’est le moment creux du cycle annuel du composteur, il est au ralenti, sa température est basse mais
constante (en moyenne entre 10 et 20° contre 40 à 50° en pleine saison). Continuez à l’alimenter en alternant toujours les déchets secs/humides. Durant cette période, remuez et aérez régulièrement votre compost pour éviter un tassement et trop d’humidité.

comment utiliser votre compost ?

En paillage :
Couvrir le sol d’un compost à tout stade de maturation sur une couche de 3 à 5 cm.
– Il protègera la terre contre le soleil, la pluie, le vent et régulera la température.
– Il maintiendra l’humidité et limitera la formation de mauvaises herbes.

En amendement organique :
Incorporer au sol (sur 5 à 15 cm) un compost mûr.
– Votre sol devient plus facile à travailler et plus fertile.
– Les plantes sont plus résistantes.

Je ne trouve pas de réponse à ma question …

Vous souhaitez poser une question ?

Nous vous invitions à remplir le formulaire ci-dessous. Votre question sera visible par tous les internautes visiteurs du site, après modération. Nous y apporterons une réponse dans les meilleurs délais.
Note : Les questions sont soumises à des règles précises. Pour + d’informations, lire la charte de modération.

Merci de votre participation & bon compostage !

vous compostez

Consultez le guide qui vous concerne.