On trouve dans le commerce des seaux à Bokashi qui sont présentés comme des composteurs d’appartement. Bokashi est un mot japonais qui signifie «matière organique fermentée ». C’est un abus de langage que de parler de compostage car il s’agit en fait d’une lacto-fermentation sans oxygène de vos déchets organiques qui se réalise grâce au saupoudrage régulier d’une pincée de son de Bokashi, son de blé fermentés avec des  « micro-organismes efficaces ».

Les « micro-organismes efficaces » sont composés de bactéries d’acide lactique, de levures, d’actinomycètes,  bactéries photosynthétiques et de moisissures fermentantes. On promet de grandes vertus fertilisatrices à cette « choucroute » produite. Mais il faut être conscient qu’il vous faudra acheter régulièrement du son de Bokashi (entre 10 et 20 euros le kilo pour un an). Et surtout que faire de vos biodéchets lacto-fermentés? La matière obtenue n’est pas du compost. On recommande de les composter (alors pourquoi ne pas les composter directement ?) ou de les enterrer (mais si vous avez choisi ce type de matériel d’appartement c’est sûrement que vous n’avez pas de jardin).

 

 

Partager l'article...
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin